3 mois, 5817km et 6920€ récoltés pour Cheer Up! 

Voici presque une semaine que j’ai fermé ma grande Boucle sur le parvis de Notre-Dame. Ce Tour de France à vélo a été pour moi une aventure extraordinaire à travers un pays qui compte nombreuses merveilles! Au fil des découvertes et rencontres que j’ai faite, ce Tour m’a aussi permis de faire mon deuil… Merci Emilie pour ce beau Tour et projet dans lesquels tu m’as accompagné.  

   
   
Un énorme merci du fond du cœur à tous pour votre soutien à tous les points de vue sur ce projet!!!!! L’objectif des 1km=1€ a été tenu et dépassé c’est absolument génial!! 6920€ récoltés! L’Association Cheer Up va pouvoir continuer de réaliser sa mission à bien avec ce très gros coup de pouce!! Merci également à Ariane du Parisien pour son article publié le 10 Août! 🙂  

   
Si le vélo est posé, la plume ne l’est pas! Il y a encore toute une partie de la France que je ne vous ai pas fait partager et quelques astuces techniques et autres pour ceux qui voudraient partir découvrir le monde à vélo. Si l’heure est aux retrouvailles et au repos pour cette fin de mois d’août, je reviendrais bientôt avec quelques articles avant de clôturer cette aventure of a lifetime!!

THANK YOU

Je me rapproche du but final à grands coups de pédales et au rythme des boucles de la Seine!!!! Un petit aperçu de l’ambiance des bords de Seine normands 😉

Mais avant je tenais à vous dire que malgré tout ce que j’ai pu entendre sur Le Havre… Et bien ce n’est pas moche!!! Il y a des coins sympas 🙂 et ils ont même un « Empire State Building »! 😉 

Skatepark du Havre en bord de plage

  

Vue sur la plage du Havre depuis La Petite Rade

 

Le long des bords de Seine je roulais gaiement…. 

Vue sur la Seine depuis un jardin de Norville

    

Musée Victor Hugo à Villequier

    

Vue sur le Pont de Brotonne

        

Une maison en bord de Seine le long de la falaise

    

Village de Saint Martin de Boscherville et vue sur l’Abbaye

      Un accueil royal chez la famille Bersoult hier soir à Saint Martin de Boscherville! Un énorme merci pour ce moment convivial et pour m’avoir fait partager ce Calva ancestral!!  
 

Ça y est c’est la dernière ligne droite!!!! J’ai pédalé plus de 5500km et récolté à ce jour 5000€ pour l’association Cheer Up 🙂

Il reste encore quelques centaines de kilomètres à pédaler et quelques jours pour faire une donation si vous le souhaitez. Le message de ce Tour et de cette lutte lui ne s’arrête pas donc véhiculez le au maximum!

After almost 3 months on the roads, here comes my last week of cycling! I’ve covered over 5500km so far and have raised 5000€ for the charity Cheer Up 🙂 I still have a few hundred kilometers remaining and you have a few more days to donate to this project and cause. If the tour ends, the message I convey through this project and the cause I support don’t stop so please keep spreading the word! 
Mon arrivée sur le parvis de Notre-Dame sera ce samedi 8 août sur les coups de 16h! Alors venez boire le champagne et célébrer avec moi l’accomplissement de ce projet du cœur!!! 

I will arrive at Notre-Dame in Paris on Saturday this week about 4pm. You’re more than welcome to join me to celebrate the achievement of this project close to my heart!! 

Si le cœur et les jambes y sont, vous pouvez rouler avec moi cette dernière étapes!! RDV à Poissy à 11h samedi matin. 🙂 contactez moi si vous voulez vous joindre à moi! You can cycle the last stage with me if you fancy 🙂 jut get in touch should you wish to! 

A J-4, c’est une étape jusqu’au Havre que j’ai pu faire sous le soleil normand hier. Thank you to Dowe, a Dutch cyclist, for riding with me from Fécamp towards Etretat!! Great company!  



 



  

Et oui Spike est à la tête du peloton!!!! #jeroulepouremilie #cheerup 

Accueil au top par Romain et ses amis, merci à tous!!!! et une  journée de repos-visite aujourd’hui. 

 
Étapes à venir:

Mercredi 5 – Le Havre – Saint Martin de Boscherville

Jeudi 6 – Saint Martin de Boscherville – alentours de Vernon

Vendredi 7 – arrivée à Poissy 

Samedi 8 – Poissy – Notre-Dame de Paris!!! ARRIVÉE! 

Pour mon passage dans le pays Ch’tis et pour fêter les 5000km pédalés il me fallait le goûter!!!! Un bon maroilles au café sur un toit Lillois 🙂 et bien j’aime bien!!! Merci Hélène!! 

Et c’est parti pour mes derniers 1000km! Arrivée à Paris sur le parvis de Notre-Dame Samedi 8 Août vers 16h, en espérant vous y voir!! Et vous pouvez pédaler la dernière étape avec moi à partir de Poissy 🙂

Reaching 5000km cycled in Lille had to be special! The best opportunity to celebrate this with a local custom: maroilles cheese deeped in coffee, yummy!!!! And to be honest, I liked it!!

I’m now ready to cycle my last 1000km! 

My arrival is scheduled on Saturday 8, August at Notre-Dame, Paris around 4pm for those who can make it 🙂 


La montagne nous offre le décor … A nous d’inventer l’histoire qui va avec! – Nicolas Helmbacher

La traversée des Alpes m’a faite penser un petit peu à l’organisation d’un grand événement sportif! C’est à la fin de la traversée que je me suis aperçu que les émotions qu’elle m’avait procurée étaient un peu comme certaines émotions que j’avais vécu en événementiel sportif… Avant la traversée, c’est beaucoup d’excitation car il faut le dire les Alpes sont belles, grandes et hautes! C’est un gros challenge physique mais surtout mental! C’est aussi l’appréhension… On se demande comment on va gérer… Quelques jours avant on a juste envie que ça commence même si on ne se sent pas forcément tout à fait prêt… Pendant, c’est juste une explosion d’émotions, d’adrénaline où on vit le truc à 300%! On vit chaque moment! Comme en plein événement… Et puis tout ça soudainement s’arrête une fois descendue du dernier col, c’est comme à la fin de l’événement. C’est « l’après-alpes » blues comparable au blues ressenti après l’organisation d’un grand événement! C’est tout qui retombe.. Les émotions fortes, l’énergie de groupe et puis la fatigue qui prend le dessus… J’ai absolument adoré toute la traversée des Alpes. C’est une vrai leçon de vie et de connaissance de soi. J’ai monté chaque col avec envie et détermination. Pour moi, la clé quand on monte des cols c’est d’apprécier et de se concentrer sur un kilomètre a la fois. C’est aussi trouver son rythme et puis très rapidement c’est comme une petite musique qui nous transporte doucement à travers des paysages magnifiques. La sensation d’être face à la nature et d’avancer pour atteindre le sommet en ayant hâte de découvrir le paysage qui se cache derrière est incroyable! Je peux tout à fait comprendre qu’on puisse devenir addict!! 

Et puis grimper les cols mythiques du Tour de France en plein juillet pendant le Tour c’est une ambiance unique! C’est des gens du monde entier qui grimpent les cols avec une excitation et enthousiasme incroyable. C’est une ambiance d’encouragement et de surpassement de soi qui domine. Chacun avec ses objectifs propres mais avec le même but. Tous le monde se booste et s’aide en se faisant des signes de pouce levé, on se dit « Allez! Bravo! Courage! »… Au sommet les automobilistes, motards et cyclistes applaudissent! Ces moments m’ont donnée des ailes et même sous le soleil cuisant et dans les pentes les plus raides m’ont fait garder le sourire. C’est une chance de pouvoir vivre ça!

Monter des cols de montagne c’est aussi pouvoir se retourner et voir tout ce qu’on a réalisé pour arriver là où on est! Voici le recap par col de cette traversée mythique des Alpes!

Piste cyclable le long du Var

1) Journée mise en jambe de Nice au pied du Mercantour! Bilan: pas de passage de col; une piste cyclable depuis Nice jusqu’à l’entrée de la vallée de la Vésubie et le long du Var; des petits villages superbes perchés sur la montagne…            2) Col St Martin – altitude 1500m Pendant l’ascension    Le col!    La descente       3) Col de la Bonette et la plus haute route d’Europe – 2802m Pendant l’ascension – grosse appréhension la veille à force d’entendre les gens dire que c’est vraiment raide au sommet pour arriver aux cimes de la Bonette… Je suis partie de bonne heures et puis j’ai rencontré Patrick et Dominique après une dizaine de kilomètres avec qui j’ai fait la route quasiment jusqu’au sommet. Super agréable de pouvoir être entourée pour cette ascension qui était assez longue (3h30 exactement..).   C’est sur le col de la Bonette que nous avons dépassé Olivier alias « l’allemand » qui comment vous dire… Était chargé comme un bœuf!! Entre 80-90kg pour lui v 30kg pour moi. On s’est plus tard retrouvé dans la ville étape de Jausiers et voici son chargement v le mien! Pour tout dire, le voir pédalé au ralenti sur ce col avec autant de poids m’a donné des ailes et je me suis sentie toute légère!!! Le col!         La descente         Petite soirée apéro-dîner sympa avec Olivier que j’ai retrouvé au camping.

3) Col de Vars – 2109m  Pendant l’ascension       Attendez moi les copaings!!! Le col!  La descente – après Vars c’est la découverte du massif des écrins. Picnic devant cette vue magnifique!      4) Col de l’Izoard – 2360m Le réveil a été plus que rude et ma bonne résolution de partir tôt est tombée à l’eau. Sensation de fatigue! Du coup j’ai décollé du camping à 10h.. 31 degrés déjà! Journée qui s’annonce un peu dur physiquement et mentalement… C’est l’ascension du col d’Izoard donc vaut mieux se sentir bien! Je pars en me disant « j’y vais au feeling » et puis 1km plus long ma route croise celle d’un cycliste qui monte aussi là haut. Bonne nouvelle car Michel roule à peu près aussi vite que moi et on fait finalement toute la route ensemble! C’est le début d’une bonne journée 🙂 on s’arrête manger une tarte (à la myrtille pour moi) à Arvieu et faire le plein d’eau. Pause magique qui m’a redonné du peps dans la tête et les jambes!!! La montée au col a des passages à plus de 10% et beaucoup de lacets exposés en plein soleil. Il y a aussi le vent de face qui nous a rejoint sur les 3 derniers kilomètres. Mais la vie est juste magnifique et j’ai trouvé mon rythme. J’ai apprécié la montée et les encouragements des autres cyclistes et gens qu’on croise donnent des ailes! Merci Michel pour cette ascension dans la bonne humeur!!     Et puis à 500m du sommet c’est un tri athlète qui me rattrape et avec qui je discute jusqu’à l’arrivée au col. Super sympa et qui m’invite à me joindre à lui et son club de tri pour manger avant de redescendre. Merci Luciano et le Club de Triathlon d’Antibes!! La descente jusqu’à Briançon est ensuite un bonheur! Les paysages sont magnifiques!         Soirée et nuit chez Nathalie et Jean-Michel du réseau warmshowers qui m’accueillent chez eux. Super sympas, ils ont un van aménagé que je visite et qui me fascine! Soirée très sympa à discuter autour d’un bon repas dans le jardin. Un énorme merci à tous les deux pour cet accueil chaleureux!!! Les petites astuces/recettes de Nathalie:

  • Pour mettre un pot sous vide (exemple pour faire de la confiture de pissenlit..) – il faut simplement mettre la confiture chaude dans le pot en verre (lui-même rincé à l’eau chaude dans un 1er temps) puis le fermer de suite. Et puis retourner le pot! C’est tout. 🙂
  • Recette de la confiture de pissenlit maison (à faire en mai quand il y a des pissenlits!)
    • 500g de fleur de pissenlit (que les têtes)
    • Recouvrir d’eau
    • Faire bouillir avec 4 citrons ou 4 oranges coupées en morceaux avec la peau (prendre bio!)
    • Cuire 1h
    • Passer le jus et mettre le même poids de sucre
    • Et refaire cuire 30-40min
    • Et voilà!
  • Recette fraîcheur pour les apéros de l’été : la crème de courgette!
    • Alors ça j’avoue être fan!! Très bon à manger avec des gressins.
    • Courgettes cuites + crème soja + menthe fraîche. Le tout à mixer et le tour est joué 🙂

5) Col de Lautaret – 2058m

J’ai décollée de Briançon un petit peu tard. J’ai d’abord fait le marché avec Nathalie où j’ai acheté des produits locaux pour mon déjeuner. Et puis partir sans voir la Cité Vauban n’était pas une option! Petite balade dans le Cité avant de prendre la route …   L’ascension du Lautaret est facile de ce côté car la montée est vraiment douce. C’est une grosse route large qui monte mais il y a de la place pour tout le monde.. Après ce n’est pas ma route préférée! Le paysage avec les écrins qui se rapprochent de plus en plus est super impressionnant!!!        6) Col du Galibier – 2642m L’ascension d’un des cols le plus mythique… Il suit directement le Lautaret et monte sur 8km en arrivant par ce versant. La montée du Galibier pour moi n’a pas été la mieux vécue… Une route étroite et assez mauvaise sur le côté droit ; le vide juste à ma droite pendant toute la montée ; du vent ; ENORMEMENT de traffic avec motos ou voitures qui roulent vite! Mmmmm…. Un peu crispée pour cette montée j’avoue!!!! Dernier bout à 12% où tout d’un coup 3 collègues à vélo de mon âge je pense on surgit de derrière un camping-car qui descendait et on s’est juste tous les 4 mis à gueuler OUUAAAISSSS en se croisant! Oui très bizarre mais énergie communicative qui m’a juste boostée pour l’arrivée! 🙂     Le col et la vue INCROYABLE        La descente 🙂 Petite pause Beaufort sur le début de la descente du Galibier. MIAM! et il faut consommer local!!!           7) Col du Télégraphe – 1566m  Petite ascension qui ne compte pas vraiment en arrivant de ce côté ci! Le col! Arrivée simultanée avec un collègue québécois! Photo et petite discussion sympa.  8) Col de la Madeleine – 2000m Dernier col des Alpes… un col classé Hors Catégorie par le Tour de France du fait de sa difficulté… voici son profil! Et encore dans l’ascension j’ai vu des tronçons à 11%. J’ai d’abord roulais pour rejoindre La Chambre, ville du départ du col. Là je me fais une pause grand crème histoire de me doper un peu 🙂 J’y rencontre 2 nantais cyclistes super sympas avec qui je discute un peu et puis il faut se mettre en route!  L’ascension – après coup, elle m’a faite penser à celle du Tourmalet… peut-être car elle est sans relâche sur 20km avec du 8,9,10 et 11% de pente… en tout cas pour ma part la difficulté n’est guère synonyme de mauvais moment puisque j’ai adoré cette montée! Les paysages sur la vallée sont beaux, peu de traffic et c’est un col où le mental est mis au défis constamment! Un col pour finir en beauté! Le col – vue sur le Mont Blanc d’un coté et les Ecrins de l’autre!                Et puis c’est la descente sur Albertville pour y passer la veille du 14 juillet. Au menu tricolore: fête sur la place de la ville, musique et buvette, bière et Diot! Le Diot c’est la saucisse savoyarde qui après cette journée a été plutôt bien accueillie par mon ventre! Et puis la fatigue a pris le dessus sur le feu d’artifice et je me suis rapatriée au camping.        D’Albertville à Annecy (ou plutôt La Balme de Sillingy)

La fatigue de la traversée des Alpes se fait sentir au petit matin. Heureusement journée tranquille avec moins de kilometres et surtout plus de plat. Je pars du camping un peu agacée puisque on m’a volé ma batterie externe et prise de courant. Juste assez de batterie pour faire quelques photos et vérifier l’adresse de Lolo et Mika qui me reçoivent le soir. Après c’est de la piste cyclable tout le long sur une cinquantaine de kilomètres avec une bonne partie le long du Lac d’Annecy. Un régal!           Et puis quelques rencontres sympathiques me redonnent rapidement la pêche malgré le vent de face, la chaleur et l’épisode du matin. Il y a le hollandais qui partage sa gourde d’eau avec moi alors que je suis asséchée! Puis c’est Christian qui rythme une dizaine de kilomètres et Serge que je rencontre dans une boulangerie. Merci à eux car cette journée d’après-Alpes blues n’était pas facile à gérer! Heureusement que Lolo, Mika, Timéo et Gabin m’attendaient avec une bonne surprise: la piscine et le jacuzzi!!! Trop cool de vous avoir vu et d’avoir enfin rencontré vos petits bouts de choux! Merci et à très vite! 🙂

Aujourd’hui c’est déjà 4322km pédalés et 4326€ collectés!! Synchronisation totale!!!! 

Encore une vingtaine de jours restant et je suis ce soir au pied des Vosges. Dernière chaîne montagneuse de ce Tour avec la route des crêtes jusqu’au Col du Bonhomme demain. Ce Tour est tout juste extraordinaire. C’est chaque jour une nouvelle aventure humaine où le partage et la bienveillance sont au rendez-vous! 
Merci à ma famille, à tous mes amis, à tous les cheerupiens, à toutes les personnes qui me suivent jusqu’à présent et à toutes celles que j’ai rencontré en route et qui m’ont hébergé ou juste partagé un moment!!!! Merci à vous tous qui soutenez ce projet du cœur et continuons chacun à agir à notre échelle pour faire une différence dans la vie de personnes qui ont besoin de soutien! 

Today it is already 4322km cycled and 4,326€ collected !! Synchronised !!!! Still 20 days remaining and I am tonight at the bottom of the Vosges. This Tour is just amazing. Every day it is a new human adventure where sharing and caring are at front. 

Thank you to my family, to all my friends, to all cheerupiens, to all those who have been following me so far and to all those I met on the way and who hosted me or just shared a moment! Thank you to all of you who support this project. Please keep acting at your scale to make a difference in the lives of people who need help.

Étape jusqu’à Marseille en passant par la Camargue – 141km (BOUM!)

La Camargue c’est magnifique il n’y a pas à dire! J’ai roulé jusqu’à Stes Maries de la Mer qui est une petite ville (ou village) mignon. J’y ai même  trouvé MA boulangerie où j’ai pu acheter mon déjeuner 🙂  

   
De Stes Maries j’ai pris le chemin de la digue, accessible à pied ou en vélo. La mer à droite et les étangs à gauche! Sublime! Moi qui avait été à première vue déçue des flamands roses (je m’explique: ceux vus près de Montpellier n’étaient pas rose pétant comme dans les livres ou dessins animés!) et bien mes FR Camarguais étaient plus roses 🙂 et en volant on peut vraiment voir des zones roses foncés. Pour les chevaux sauvages en liberté qui courent sauvagement dans le vent, et bien il faudra se référer aux films ou livres désolée! Il y a des chevaux blanc de Camargue mais ils ne sont pas en liberté et ils broutaient quand je les ai vu. C’est Spike qui a fait son étalon tout terrain!! PS: gare aux moustiques!! 

   
 
    
 Une fois sortie de la Camargue, cet univers féerique et naturel s’est envolé pour me laisser place à des raffineries et routes nationales…. Avec la chaleur je ne vous raconte pas l’odeur! L’impression d’avoir soudain était télé transportée sur une route texane où ça sent les puits de pétroles et où les camions paraissent flous sous l’effet de la chaleur! Clairement le mauvais choix quant à la route à prendre!  

Après la partie raffinerie, j’ai eu le droit à une route très passante, entre les montagnes (et donc qui montent!) avant d’arriver enfin sur Marseille La Gigantesque. J’ai d’abord traversé L’Estaque qui est un quartier qui est commence dans les hauteurs (belle vue!) et fini au niveau de la mer. J’ai du rentré au moins 3 fois dans Marseille à en croire les panneaux!  

 

Cette entrée je la compare un peu à l’entrée dans une grande ville américaine! Imaginez, vous êtes sur un vélo et vous pédalez sur une route qui officiellement est une départementale, officieusement a des airs de périphérique! (Rocade pour les Bordelais)… Les voitures roulent à 70 et il y a un petit bas côté où je roule…A votre droite il y a toute la zone portuaire de Marseille qui s’étend sur des kilomètres. Je ne vous parle pas d’un petit port de plaisance, tous ces bateaux sont gigantesques et à côté vous avez juste l’impression d’être minuscule!!! La route est rythmée par les portes qui donnent accès aux différentes zones… Devant sur la gauche il y a l’autoroute et d’autres routes qui s’enlacent et sont surélevées ce qui fait penser au croisement de plusieurs highways façon USA! 

Et ensuite on rentre enfin dans le côté ville avec des petites rues, des voitures et scooters qui défont des queues de poissons et enfin l’arrivée au vieux port! Et là y a J Ouf qui m’attend 🙂 c’est bon de voir le visage d’un ami après cette journée aux multiples visages! 
Je suis restée à Marseille un jour de plus, en mode détente-loisirs. C’est une ville que j’aimerais découvrir plus en profondeur! Pour cette journée, le programme a été plutôt rythmé: déjeuner à La Passarelle avec Renée (amie de ma mère), balade dans les rues près du vieux port et puis c’est le départ pour aller voler! A défaut de pédaler, je vais piloter un peu 🙂 L’ami de JS, Franck, nous fait faire une virée au dessus des calanques et de la Sainte-Victoire c’est génial!! Merci les gars pour cette super opportunité!! Après ça c’est petite baignade au Cercle des Nageurs de Marseille et un petit dîner. Merci mon JS pour ce moment marseillais!!  

    
    
    
    
    
 
Étape de Marseille à St Cyr sur Mer pour rejoindre Jerem et Elo! 50km

Petite journée à vélo plutôt facile à priori… Sauf quand on fait des détours pour aller voir les calanques! La côte marseillaise est belle et j’aurais détesté partir sans avoir pu m’aventurer dans les calanques. 

Je choisi la calanque de Morgiou. Petit erreur de compréhension avec JS, je loupe l’arrêt à la cabane forestière et je monte le col de Morgiou et redescend tout jusqu’en bas! Il fait 40 degrés au soleil et il y a des sections de pentes à 17% alors comment vous dire ma joie?! Moi qui voulais une vue de haut j’ai une vue du bas et je dois remonter tout tout en haut! Moment de panique, de doute, une petite larme qui coule… Et puis bah il faut y aller et si je dois souffrir autant le faire vite que je sois débarrassée! HEUREUSEMENT que je n’ai pas mes sacoches pour être étape et que JS me ramène tout le soir!!! Sinon ça aurait été impossible! Je finis par revenir à la cabane où le garde me dit qu’à 12 minutes de marche j’ai une vue panoramique sur la calanque de Sorgiou…mmmm..le moment où on se dit qu’on s’est fait du mal pour rien… Sachant ça c’est évident que je ne vais pas partir sans y être allée. Du coup je laisse Spike et j’y vais. J’ai pas regrettée! 🙂

   
   

  
  
 Après c’est le col de la Gineste à passer et je trace jusqu’à St Cyr. Retrouvaille avec Jerem, Elo et Maman Jerem 🙂 Qu’est ce que ça m’a fait du bien de voir vos bouilles!!!! Après un bon plat de pâtes, session plage, tournoi de raquettes, session Coco panée 😉 et puis pour finir un picnic sur la digue avec notre JS! Un bon petit stop qui rebooste!! Merci les copaings de m’avoir laissé votre lit!! Et de m’avoir aidé à pédaler pour Cheer Up!!!! 🙂 Un GROS BIP BIP!  

    
    
    
    
 

De St Cyr sur Mer à Cavalaire sur Mer… 102km

Les paysages forts de cette étape ont été: 

  • La presqu’île de Giens près d’Hyères! La prochaine fois je vais sur les îles de Porquerolles et Port-Cros qui ont juste l’air sublimissime!!!    
  • Le Domaine du Rayol           
  • La côte tout simplement…              

De Cavalaire je suis partie pour Boulouris où la famille d’Adèle m’a reçu 🙂 Petite étape et pourtant il m’a fallu faire une sieste dynamisante au petit parc d’Issandres tellement je baillais sur le vélo! Heureusement, faute d’être passée par St Tropez due à une erreur de direction, je me suis rattrapée avec un petit délice!! Tarte tropezienne! Moi qui ne suis d’habitude pas fan de crème et bien…. DÉLICIEUX!  

 Avec la chaleur insoutenable, j’ai ensuite fait une pause café à la terrasse d’un petit hôtel en chemin. Gérant super sympa et un client m’ a offert mon café quand il a su que je faisais le tour de France à vélo! Plutôt sympathique!! Je suis enfin arrivée à Boulouris où on s’est tout de suite mise aux choses sérieuses: gonflage et session test du kayak! Suivi dans moment détente dans la piscine. Un grand merci pour l’accueil et ce moment boulourisien Simone et Wendy!!!  

    
 Dernière étape de la côte méditerranéenne: Nice! 

Si la côte après Boulouris est juste MA-GNI-FIQUE avec la Corniche de l’Esterel et le Cap Roux, le reste jusqu’à Nice ne m’a pas fait rêver… Les villes de la côte sont trop bétonnées et peuplées à mon goût…  

  
  
  
Mais Nice fut une surprise!! Je ne m’attendais pas du tout à une jolie petite ville. J’ai même trouvé la promenade des anglais assez aérée 🙂 Nice est pour moi l’occasion de revoir Charlotte « Argentina » et de rencontrer son copain Max. Trop cool de se voir un peu et de se raconter nos vies! Soirée baignade avec apéro à la Réserve! Merci pour l’accueil les copaings et qui sait, peut-être à Nice pour le marathon…. 😉 
    
    
    
     A venir: La Route des Grandes Alpes  🙂

La voici enfin mon épopée méditerranéenne!!! En 2 épisodes 🙂 Moi qui ai toujours été très Sud Ouest, j’ai pu découvrir un peu plus cette côte Méditerranée dont les stars font si souvent parler… Cette partie de mon Tour a été aussi bien fun du fait des amis que j’ai pu retrouver tout le long! Petit récap de mes 7 étapes, les 7 merveilles de la Med! 🙂

De Fleury s/ Aude à Marseillan – 41km

Un mi-temps comme certains diraient! Après un petit weekend familia, j’ai fait une petite fin de dimanche sur le vélo pour avancer tout de même un peu. Je suis allée jusqu’à Marseillan où Louis et Chantal Bollet les parents de Yann (nuit à Arreau) m’ont accueilli « comme à la maison »! Soirée autour de la table à bavarder de pleins de choses. Merci à eux deux pour ce moment super chaleureux et convivial et pleins de bonnes ondes pour Chantal qui elle aussi se bat contre le cancer! Un grand merci à tous les 2 pour le don de 50€ à Cheer Up! La prochaine fois que je passe dans le coin, promis je reste plus longtemps! 

Le lundi c’est direction Montpellier! Etape de 58km qui m’amènera chez Cécile et Eric pour l’heure du déjeuner (heure espagnole certes…) Mon attention a dévié en chemin et une fois à Sète et bien j’ai voulu monter le petit Mont St Clair pour voir la vue! Petit mais costaud!!! Des sections bien raides (+12%) sous le bon cagnard du Sud à l’heure la plus chaude! Mais je dois dire que la vue est belle et c’est pour moi un incontournable si on est à Sète.    

 
J’ai ensuite eu la joie de tout redescendre en mode « crispada sur les freins » et j’ai retrouvé la piste cyclable à Frontignan-plage. De là j’ai longé le canal du Rhône jusqu’à Maguelone où j’ai tourné pour remonter sur Montpellier (Montpel pour les intimes). Je suis ensuite restée un peu plus de 24h chez les copaings. Au programme: petite virée à la plage « Le petit travers », apéro, courses dans Montpel le lendemain matin et petite expo à la Cathédrale St Anne maintenant reconvertie en musée d’art contemporain…    





 J’ai vraiment adoré Montpellier et ses petites rues! Spike aussi s’est refait une beauté au « Au Bon Vélo » où Antoine en a pris bien soin et m’a fait quelques réglages. Très bon bikeshop dans le centre de Montpellier! 

Étape Montpellier – Aigues-Mortes Étant donné la chaleur cuisante, j’ai décollé de Montpellier vers 17h direction La Camargue. Je suis encore parfois trop optimiste sur mes timings et à cause de la nuit j’ai du m’arrêter à Aigues-Mortes (et non Aigres-douces comme je disais au début). Pour y arriver j’ai longé la mer et La Grande-Motte, ville assez laide je trouve de part ses constructions fantaisies. J’ai enfin rejoint Aigues-Mortes en passant entre les étangs ce qui était plutôt agréable. J’ai pu faire un tour dans la jolie ville fortifiée et ensuite contempler le magnifique coucher de soleil en chemin vers le camping.

   
    

 

Dans le prochain épisode:  Camargue, Marseille, Corniche de l’Esterel et Nice 


Pour fêter les 3000km, c’est un roman de +3000 mots et photos que je vous concocte! Sur air de famille 😉 
Après les Hautes Pyrénées et ses cols mythiques, j’ai parcouru 3 autres départements avant de toucher pied dans la Méditerranée: la Haute-Garonne, l’Ariège et l’Aude. J’ai passé une roue du côté du 66 mais les orages et le temps ne m’ont pas permis d’explorer les montagnes et cols de ce côté là. Ces 3 départements sont tous bien distincts tant en architectures qu’en végétations… Et ils comptent nombreux cols… 

After leaving the Haute Pyrénées and its mythical and high mountain passes, I actually crossed 3 other counties before reaching the Med sea! All 3 still in the Pyrenees, but quiet different in terms of landscapes, flor and architecture…

Un petit bilan de mes étapes et de mes coups de cœur 🙂 
Le passage en Ariège: ma « Route du Sud » à moi! Journée exceptionnelle!

3 cols à franchir ce jour là: le col des Ares, de Buret et de Portet-d’Aspet! Je m’aventure dans un petit village qui s’appelle Ore afin de pouvoir retomber sur la route qui monte et va vers Saint Girons. Petit village aux maisons de pierre qui a son charme mais la fontaine de la ville est à sec. Je profite de voir une fenêtre ouverte pour demander si on peut me remplir ma gourde, et la banco! Il est midi et la dame me propose très chaleureusement de me joindre à elle et sa fille Cathy pour déjeuner si j’ai faim. Par automatisme je dis d’abord non merci car j’avais déjà ma gamelle.. Et puis elle me dit c’est prêt donc n’hésitez pas et je dis, allez ok avec plaisir! Accueil absolument adorable, et en plus j’ai mangé des pâtes 🙂 Elles m’ont même donné une part de gâteau maison pour mon goûter! Ce dernier je l’ai dévoré après le col de Portet d’Aspet qui a une moyenne de 9,5%! Je suis donc repartie avec la panse pleine pour affronter mes 1,2,3 cols! Superbes paysages et routes ombragées en plein Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.    

   Le col de Portet d’Aspet n’a pas été de tout repos avec des sections assez raides.. Je suis arrivée en haut bien écarlate! Une fois là-haut j’ai aussi vu qu’il y avait un point de chutes sur le réseau warmshowers à Saint Girons donc j’ai appelé et c’est comme ça que quelques heures plus tard je faisais la connaissance de Violette et Lucile. 🙂 Mais la route ne fut pas sans surprise jusqu’à chez elles… Quelques jours après avoir lu l’histoire du Petit Chaperon Rouge à Amaya la fille de Flo, je rencontrais le loup!!!  

Il était là le « salaud », immobile derrière moi et m’a fait crier comme une brebis quand je me suis retournée! J’ai dû immortaliser ce moment pour vous 😉

En route je rencontrais aussi le Job, et oui beaucoup le cherche et bien celui ci ne bougera pas si vous le voulez 🙂  

  

Arrivée à Saint Girons j’ai été accueilli par 2 sœurs, Violette et Lucile qui m’ont tout simplement laissé la clé du trésor: un toit et un bon lit! Je n’ai pas pensé à prendre un photo de la clé mais c’était une de celle qu’on voit dans les comptes, l’unique clé et grande et grosse comme elle qui ouvre une boîte à trésor!!! 🙂 Après un apéro-goûter dans leur cuisine animé de discussion variée et intéressantes, elles m’ont effectivement laissé la clé du trésor puisqu’elles sont allées camper à Massat une ville plus loin que je passerai le lendemain. Je suis donc devenue la maîtresse de maison pour la nuit!!! Et oui il existe encore des gens comme ça! 🙂   

 

De Saint Girons à Tarascon sur Arièges

Une fois la clé du trésor mise dans la boîte aux lettres, j’ai pédalé en direction de Massat par une petite route ombragée longeant une rivière. C’est sur cette route que j’ai vu passé en mode éclair 2 coureurs de la Team Sky et leur assistance! J’ai bien tenté de me coller à leur roue mais comment vous dire….?!!/*%##|! A Massat j’ai retrouvé mes hôtes Vio et Lucile pour un picnic au bord de la rivière avec des baroudeurs de passage. Massat c’est un peu une ville hippy! 

Moment tranquille avant la montée du Col de Port qui m’a semblé longue… 1249m d’altitude tout de même.. Sûrement la digestion et la chaleur car pour le coup l’ombre s’y fait rare! Malgré tout je dois dire que les cols ariégeois m’ont beaucoup plu: ils ne sont pas épuisants physiquement ni mentalement et les descentes qui s’en suivent sont souvent peu sinueuses et pas trop raides donc je n’ai pas besoin trop d’utiliser mes mains pour freiner ni mes jambes pour pédaler 🙂 Ma terre d’accueil ce soir là était Tarascon sur Ariège, qui compte une vieille ville très jolie sur les hauteurs de la ville avec en bas la rivière et autour les montagnes.  

   
  
La météo a été décisive dans la suite de mon parcours puisque les orages m’ont finalement gardé loin des Pyrénées Orientales (Font Romeu, Mont Louis,..). Pour éviter éclairs et pluie j’ai donc décidé de remonter un peu et d’aller au Pays Cathare, département de l’Aude. Aucun regret puisque ce pays est magnifique!!! J’ai été super bien accueillie au camping de Rennes Les bains par Jean-Pierre et Christelle. Ayant un jour d’avance sur mon planning j’en ai profité pour rester 2 nuits dans ce camping et faire du tourisme à vélo le lendemain. 

Points forts du pays cathare: 

  • Paysages et châteaux forts qui m’ont fait côtoyer Godefroy Le Hardi et Jacquouille la fripouille pour la journée! « Et on lui pèlera le jonc comme au bailli du Limousin, qu’on a fendu un beau matin, qu’on a pendu avec ses tripes » 🙂         
  • La visite du château de Peyrepertuse et sa vue exceptionnelle!!! Qui se mérite d’ailleurs vu la montée qui monte sécosse!!          
  • Les gorges de Galamus et son eau limpide!!           
  • La baignade de fin de journée dans les bains doux de Rennes Les Bains qui sont accessible par la rivière et sont de l’eau thermale chaude (et gratuit)!     

  

    L’arrivée à la Med! De Rennes Les Bains à Port-La-Nouvelle par la D613!
    J’ai beaucoup aimé cette route car les paysages et couleurs étaient juste superbes! Plusieurs vignobles et châteaux se trouvaient sur la route et très peu de voitures l’ont emprunté.  

       
       
       
     Petit détour par le village de Lagrasse, classé un des plus beau village de France. Il compte une belle Abbaye, des ponts et des ruelles pavées. La route jusqu’à la mer s’est faite entourée de vignes et une fois la cote en vue le monde et le vent se sont fait sentir! 

      
      

    J’ai officiellement touché la Méditerranée que le lendemain matin de mon arrivée à Port-La-Nouvelle… Si cette station balnéaire n’a aucun charme, la voie cyclable le long des étangs pour aller jusqu’à Narbonne est vraiment top!!  

       
      

    Petite visite de Narbonne avant de retrouver la familia, ma sœur Flo et mon neveu Rafaël 🙂 Ils sont montés de Barcelone pour le weekend pour me voir et c’était super chouette! Maintenant vous savez qui est cette belle blonde à côté de moi qui m’épaule pour mon cap des 3000km!  

       
      
    La fin de mon étape méditerranéenne à suivre très prochainement! 

    I reached the Med Sea last night!!!! 🙂 

    • 35 days cycling
    • 2870km cycled 
    • 3270€ raised out of 6000€ 
    • 21 counties crossed 
    • 1 mountain range done out of 4
    • 18 mountain passes (including 1 over 2000m and 4 over 1000m)
    • Over 20,500m up 
    • Spike’s repairs: gear cable, chain, cassette, bike ribbon 
    • Random: got front window car wash sprayed on me! 
    • 2 falls
    • Many mosquito bites especially since last night!